Les rats nus, des aliens ?

On appelle couramment « rats nus » les rats présentant le moins de poils possibles.

Cependant, la nudité du rat peut être due à plusieurs gènes différents. Quand on fait reproduire deux rats nus (ce qui est déconseillé, nous verrons ensuite pourquoi) sans connaître leur généalogie, on est donc pas assurés d’avoir des petits nus. Ceci est encore une raison de ne pas reproduire entre eux des rats dont on ne connait pas l’origine ;)

Les deux gènes les plus couramment responsables de la nudité du rat, ceux que l’on trouve en France sont « n », récessif, et « Re » (le gène rex), codominant. « Re » présenté en hétérozygote (dons un gène rex et un gène lisse) donne du rex ou du velours, mais en homozygote (donc deux gènes rex) donne du double rex. Or, le double rex, c’est un rat qui présente une « moumoute » de poils, et les perds de manière cyclique, à différents endroits. Certains doubles rex n’ont quasi pas de poils, ce qui permet de les confondre avec des rats nus, si on connait mal ou pas du tout leur famille.

Au sein même du gène nu, certains distinguent parfois des rats dits « nu fuzz ». Ce sont des rats nus, mais avec un « masque » de poils sur le visage, autour des yeux principalement, mais cela peut englober toute la tête.  Il est préférable de reproduire ce type de manière à conserver cette particularité d’avoir quelques poils, autour des yeux. De cette manière, les yeux restent protégés par les « cils » du rat, et les soucis oculaires liés au manque de poils protecteurs (litière dans les yeux) sont inexistants. En revanche, cela pose le problème les cils recourbés qui peuvent irriter l’œil… Mais ceci arrive très rarement.

Au niveau maintien, les rats nus ne différent en aucun cas des autres rats. Ils sont, comme tous les rats, sensibles à la chaleur, et préfèrent le frais.  En général, les propriétaires préfèrent les maintenir sur du rafle de maïs, pour éviter les désagréments que j’ai cités, au niveau de la litière dans les yeux.

On croit souvent que les rats nus sont plus fragiles au niveau de la peau. C’est faux, le manque des poils est comblé par le fait que leur peau est plus épaisse. On croit qu’ils sont plus blessés, on voit sur leur corps des traces de griffures ou de morsures. En fait, c’est seulement qu’on les voit plus ! Ils se blessent autant qu’un rat « poilu », mais chez les « poilus », les poils cachent les blessures ^^

 

Alors pourquoi on ne reproduit que rarement/jamais de femelle nue ?

 

Parce que les rats nus, depuis l'apparition de leur mutation, ont bien souvent été reproduit en consanguin, avec des souches de femelles ayant de gros soucis de lactation. Et ses souches sont celles que nous avons aujourd'hui dans nos petits chez nous :)

Il arrive donc assez souvent que les femelles nues aient de gros soucis de lactation. Et donc, que tous les petits meurent, ou soient obligés de trouver en urgence une maman de substitution. Or ces troubles sont héréditaires, et bien souvent les ratons survivants sont reproduits...

Pour contrer ce problème, on reproduit donc le plus souvent un mâle nu avec une femelle porteuse. Ainsi, on obtient des bébés nus sans passer par une mère nue ^^

 

Mais les rats nus, on aime ou on aime pas, chacun ses goûts ! Moi je suis tombée dedans un peu par hasard, et j'adhére :) Et ce n'est pas E-T qui vous dira le contraire ^^

 

Image hébergée par servimg.com

Arkane/Raterie Tits Rats Misus 2007/2011 Tous droits réservés

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×